« Nuits debout »

nuitdebut

« Nuits debout » et milieu révolutionnaire.

Nous sommes actuellement confrontés à un nouveau mouvement : « Nuits debout ». Il est l’expression, certes encore confuse et empreinte d’illusions, du refus du fonctionnement social, économique et politique du mode de production capitaliste. Continuer à lire … « « Nuits debout » »

PROLÉTARIAT

plismnier

Charles PLISNIER

Ils crient ce mot : La Paix sociale. C’est leur talisman. Et ceux même qui ont décidé la guerre et qui l’ont poursuivie avec férocité et qui ont instauré leur gloire sur les cadavres de leur peuple, aujourd’hui prennent un masque de prudence et de sagesse et disent : Continuer à lire … « PROLÉTARIAT »

NOUVELLES DONNES

maison-du-peuple-8

  1. Un constat peut être fait : la dégradation de notre bonne terre : augmentation démographique, urbanisation, déforestation, diminution des terres cultivables, inhumanisation, nuisances industrielles, industrialisation à outrance.

 QUE FAIRE ?

  1. Une question est posée : par rapport à la « dégradation » de la planète, que faire ? Devons-nous adopter l’éthique des « moines jaïns », ces ascètes hindouistes qui refusent d’utiliser les bougies de peur de brûler un insecte, ou encore prendre comme modèle l’austérité des frères franciscains dans l’espoir de sauver la planète ?

Continuer à lire … « NOUVELLES DONNES »

QUELLE PERSPECTIVE ?

images950yyjbi

Depuis les attentats de 2001 aux Etats-Unis, le terrorisme s’inscrit comme une menace permanente et une réalité dans la société et ce, de manière planétaire. Les récents attentats survenus en France, ainsi que l’état d’urgence qui s’en est suivi, le niveau d’alerte 4 puis 3 en Belgique, témoignent d’une fracture sociétale qui ne cesse de s’approfondir. Continuer à lire … « QUELLE PERSPECTIVE ? »

MAIS OU EST LA SORTIE DE SECOURS ?

sorties2

La victoire de Syriza aux récentes élections grecques, ainsi que les négociations avec les instances européennes qui s’en sont suivies viennent relancer une question plus générale : le capitalisme peut-il faire face à ses contradictions internes ?  En effet, la situation grecque n’est pas – comme les medias nous l’ont présentée – le nécessaire assainissement d’une gabegie économique provoquée par une classe politique corrompue. Elle est un exemple de l’impasse austérité/déflation et réaction prolétarienne. Continuer à lire … « MAIS OU EST LA SORTIE DE SECOURS ? »

UN MONDE A CHANGER

badiou-gauchet

Ce nouveau siècle qui s’est ouvert est marqué, à la fois par la continuité, et à la fois par les transformations profondes.  Continuité d’un système en proie à ses contradictions économiques irrémédiables; transformation d’une société qui, comme tout organisme vivant, bouge, évolue, s’adapte pour survivre.  Indiscutablement, le monde tel qu’il se définissait avant les deux guerres mondiales a vécu et si la crise, Continuer à lire … « UN MONDE A CHANGER »

CONSCIENCE DE CLASSE

luk

La question de la conscience de classe est fondamentale. Elle conditionne l’émergence du Sujet révolutionnaire et ouvre ainsi sur la possibilité de créer une société totalement en rupture avec le MPC. Cette rupture concerne particulièrement la domination de la valeur  comme base d’existence du système, et ses implications sur toutes les relations sociales et sur les modes de subjectivations. C’est donc ces fondamentaux qui se trouvent au cœur des enjeux de la prise de conscience aujourd’hui.   « (…), Continuer à lire … « CONSCIENCE DE CLASSE »

Commentaires à propos des attentats.

terrorisme

On ne peut que se révolter et s’émouvoir devant l’assassinat d’êtres humains. Mais, au-delà de l’émotion et de la révolte, il importe de comprendre les racines de ces événements.  Des actes d’une telle barbarie sont à comprendre comme le résultat du conflit entre des factions capitalistes aux intérêts opposés et qui s’est révélé au moment des attentats du 11 septembre 2001. Continuer à lire … « Commentaires à propos des attentats. »